Archives pour la catégorie Islam coraniste



Quel Hadith suivre : Hadith Coran ou Hadith Boukhari & Co ?

Image de prévisualisation YouTube

L’Islam, le droit chemin

Le Coran enseigne que les êtres humains ont été créés pour adorer Dieu. Tous nos actes doivent être des actes d’adoration ; il n’y a pas que les rituels. En effet, par exemple, le fait d’enseigner l’Islam est un acte d’adoration, avoir des qualités telles que la sincérité, la patience, la charité, l’humilité et les mettre en pratique sont des actes d’adoration car l’objectif de tout musulman est d’obéir et de plaire à Dieu, afin d’obtenir le paradis.

L’homme est un agent suffisamment libre pour choisir entre le bien et le mal : il est seul responsable de ses actions et de sa foi. Ces deux éléments sont d’ailleurs indissociables : la piété d’un être se juge à sa foi, ses intentions et à ses actes. Malgré cela, l’homme se montre parfois faible, c’est dans sa nature et il lui arrive donc de tomber dans le péché. Dans le monde d’aujourd’hui, la tentation est grande ; l’appât des gains, la jouissance matériels, la convoitise des biens d’autrui sont autant de fléaux que le croyant doit éviter.

{« Dieu étend largement Ses dons ou [les] restreint à qui Il veut. Ils se réjouissent de la vie sur terre, mais la vie d’ici-bas ne paraîtra que comme une jouissance éphémère en comparaison de l’au-delà. »} Sourate 13, Verset 26

{« Et ne tends point les yeux vers ce dont Nous avons donné jouissance temporaire à certains groupes d’entre eux, comme décor de la vie présente, afin de les éprouver par cela. Ce que Dieu fournit [au Paradis] est meilleur et plus durable. »} Sourate 20, Verset 131

Cela dit, la repentance est un acte qui lui est possible d’effectuer et Dieu est toujours prêt à nous pardonner : il est « Le Tout Clément, Le Tout Miséricordieux ». Il ne faut jamais désespérer de la clémence de Dieu car le désespoir mène à l’égarement. Ainsi, l’Islam enseigne qu’il faut avoir une confiance totale et absolue en Dieu.

Dieu nous donne un sens à notre vie en nous montrant la voie à suivre et en nous mettant en garde contre la séduction de la pseudo liberté que nous proposent les systèmes actuels, inventé par l’homme. L’Islam enseigne la véritable fraternité, en nous assurant un confort spirituel et un guide moral.

{« Les croyants ne sont que des frères. Établissez la concorde entre vos frères, et craignez Dieu, afin qu’on vous fasse miséricorde. »} Sourate 49, Verset 10

La relation avec Dieu est directe, sans intermédiaire, et permet à notre cœur d’être en liaison avec lui, nous libérant ainsi de nos soucis de la vie de tous les jours. Elle doit cependant être marquée par la présence de Dieu tout puissant. Notre cœur est avec Dieu alors que nos organes sont occupés par nos activités. Ainsi, en acceptant de vivre la vie que Dieu nous propose, l’être humain est en parfaite harmonie avec la création et vie simplement, honnêtement et en toute dignité.

{« Dieu est mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-Le donc : voilà le chemin droit. »} Sourate 3, Verset 51

Quelques invocations du Coran

« O notre Seigneur, accepte ceci de notre part, car c’est Toi l’Audiant, l’Omniscient. Notre Seigneur, fais de nous Tes soumis, et de notre descendance une communauté soumise à Toi, Et montre-nous le repentir. Car c’est Toi certes l’Accueillant au repentir, le Miséricordieux » (2 :127,128)

« Seigneur, accorde-nous une belle part ici-bas, et une belle part également dans l’au-delà ; et protège-nous du châtiment du Feu » (2 :201)

« Seigneur, déverse sur nous l’endurance, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur ce peuple infidèle » (2 :250)

« Nous avons entendu et obéi, nous implorons Ton pardon. C’est à Toi que sera le retour » (2 :285)

« Seigneur, ne nous châtie pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur. Seigneur, ne nous charge pas d’un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur, ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles » (2 :286)

« Seigneur, ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés ; et accorde-nous Ta miséricorde. C’est Toi, certes, le Grand donateur » (3 :8)

« O notre Seigneur, nous avons la foi ; pardonne-nous donc nos péchés, et protège-nous du châtiment du Feu » (3 :16)

« O mon Seigneur, donne-moi venant de Toi, une excellente descendance. Car Tu es Celui qui entend bien la prière » (3 :38)

« Seigneur, nous avons cru à ce que Tu as fait descendre et suivi le messager. Inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent.» (3 :53)

« Seigneur, pardonnes-nous nos péchés ainsi que nos excès dans nos comportements, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur les gens mécréants. » (3 :147)

« Notre Seigneur, Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi, garde-nous du châtiment du Feu. Seigneur, quiconque Tu fais entrer dans le Feu, Tu le couvres vraiment d’ignominie. Et pour les injustes, il n’y a pas de secoureurs. Seigneur, nous avons entendu l’appel de celui qui a appelé ainsi à la foi : « Croyez en votre Seigneur et dès lors nous avons cru, Seigneur, pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place-nous, à notre mort, avec les gens de biens. Seigneur, donne nous ce que Tu nous as promis par Tas messagers. Et ne nous couvre pas d’ignominie au Jour de la résurrection. Car Toi, Tu ne manques pas à Ta promesse » (3 :191-194)

« Seigneur, fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur » (4 :75)

« O notre Seigneur, nous croyons : inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent (de la véracité du Coran) » (5 :83)

« O notre Seigneur, nous avons fait du tort à nous-mêmes. Et si Tu ne nous pardonnes pas et ne nous fais pas miséricorde, nous serons très certainement du nombre des perdants » (7 :23)

« O notre Seigneur, ne nous mets pas avec le peuple injuste » (7 :47)

« O notre Seigneur, tranche par la vérité, entre nous et notre peuple car Tu est le meilleur des juges » (7 :89)

« O notre Seigneur, accorde-nous l’endurance et fais nous mourir entièrement soumis » (7 :126)

« O notre Seigneur, pardonne à moi et à mon frère et fais-nous entrer en Ta miséricorde, car Tu es Le plus Miséricordieux des miséricordieux » (7 :151)

« Allah me suffit. Il n’y a pas de divinité que Lui. En Lui je place ma confiance ; et Il est le Seigneur du Trône immense » (9 :129)

« O notre Seigneur, ne fais pas de nous une cible pour les persécutions des injustes. Et délivre-nous, par Ta miséricorde, des mécréants » (10 :85,86)

« Seigneur, je cherche Ta protection contre toute demande de ce dont je n’ai aucune connaissance. Et si Tu ne me pardonnes pas et ne me fais pas miséricorde, je serai au nombre des perdants » (11 :47)

« O mon Seigneur, fais de cette cité un lieu sûr, et préserve-moi ainsi que mes enfants de l’adoration des idoles » (14 :35)

« O mon Seigneur, fais que j’accomplisse assidûment la Salat et qu’il en soit ainsi pour une partie de ma descendance ; exauce ma prière, ô notre Seigneur » (14 :40)

« O notre Seigneur, pardonne-moi, ainsi qu’à mes père et mère et aux croyants, le Jour où les comptes seront rendus » (14 :41)

« O mon Seigneur, fais que j’entre par une entrée de vérité et que je sorte par une sortie de vérité ; et accorde-moi de Ta part, un secours puissant » (17 :80)

« O notre Seigneur, donne-nous de Ta part une miséricorde ; et assure-nous la droiture dans tous ce qui nous concerne » (18 :10)

« Seigneur, ouvre-moi ma poitrine et facilite ma mission et dénoue un nœud en ma langue afin qu’ils comprennent mes paroles » (20 :25-28)

« O mon Seigneur, accrois mes connaissances » (20 :114)

« Pas de divinité à part Toi, Pureté à Toi, j’ai été vraiment du nombres des injustes » (21 :87)

« Ne me laisse pas seul, Seigneur, alors que Tu es le Meilleurs des héritiers » (21 :89)

« Seigneur, si jamais Tu me montres ce qui leur est promis alors Seigneur, ne me place pas parmi les gens injustes » (23 :93,94)

« Seigneur, je cherche Ta protection, contre les incitations des diables et je cherche Ta protection, Seigneur, contre leur présence auprès de moi » (23 :97,98)

« Seigneur, nous croyons ; pardonne-nous donc et fais-nous miséricorde, car Tu es le Meilleur des miséricordieux » (23 :109)

« Seigneur, pardonne et fais miséricorde. C’est Toi le Meilleur des miséricordieux » (23 :118)

« Seigneur, écarte de nous le châtiment de l’Enfer ; car son châtiment est permanent. Quels mauvais gîte et lieu de séjour » (25 :65,66)

« Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux » (25 :74)

« Seigneur, accorde-moi sagesse (et savoir) et fais-moi rejoindre les gens de biens. Fais que j’aie une mention honorable sur les langues de la postérité. Et fais de moi l’un des héritiers du Jardin des délices » (26 :83-85)

« Permets-moi Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m’as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne œuvre que Tu agrées et fais-moi entrer par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux » (27 :19)

« Seigneur, je me suis fait du tort à moi-même, pardonne-moi » (28 :16)

« Seigneur, grâce aux bienfaits dont tu m’as comblé, jamais je ne soutiendrai les criminels » (28 :17)

« Seigneur, sauve-moi de [ce] peuple injuste » (28 :21)

« Seigneur, j’ai grand besoin du bien que Tu feras descendre vers moi » (28:24)

« Seigneur, donne-moi victoire sur ce peuple de corrupteurs » (29:30)

« Seigneur, fais-moi don d’une [progéniture] d’entre les vertueux » (37:100)

« Seigneur, Tu étends sur toute chose Ta miséricorde et Ta science. Pardonne donc à ceux qui se repentent, suivent Ton chemin et protège les du châtiment de l’Enfer * Seigneur, Fais-les entrer aux jardins d’Eden que Tu leur as promis, ainsi qu’aux vertueux parmi leurs ancêtres, leurs épouses et leurs descendants, car c’est Toi le Puissant, le Sage * Et préserve-les [du châtiment] des mauvaises actions. Quiconque Tu préserves [du châtiment] des mauvaises actions ce jour-là, Tu lui feras miséricorde. Et c’est là l’énorme succès » (40:7-9)

« Seigneur, éloigne de nous le châtiment. Car, [à présent] nous croyons » (44:12)

« O Seigneur, Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu m’as comblé ainsi qu’à mes père et mère, et pour que je fasse une bonne oeuvre que Tu agrées. Et fais que ma postérité soit de moralité saine. Je me repens à Toi et je suis du nombre des Soumis » (46:15)

« Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères qui ont précédés la foi ; et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es compatissant et Très Miséricordieux » (59:10)

« Seigneur, c’est en Toi que nous mettons notre confiance et à Toi nous revenons [repentants]. Et vers Toi est le devenir » (60 :4)

« Seigneur, ne fais pas de nous [un sujet] de tentation pour ceux qui ont mécru; et pardonne-nous, Seigneur, car c’est Toi le Puissant, le Sage » (60:5)

« Seigneur, parfais-nous notre lumière et pardonne nous. Car Tu es Omnipotent » (66:8)

« Seigneur, pardonne-moi, à mes père et mère el à celui qui entre dans ma demeure croyant, ainsi qu’aux croyants et croyantes ; et ne fais croître les injustes qu’en perdition » (71:28)

Amine.

Sourate 69 – Al-Hâqqah : Celle Qui Montre La Vérité – 52 versets – Pré-hégirien n° 78

Image de prévisualisation YouTube

Sourate 69 - Al-Hâqqah : Celle Qui Montre La Vérité - 52 versets - Pré-hégirien n° 78 dans Islam coraniste 1_1

 

 

 


Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
1. L’inévitable [l’Heure qui montre la vérité]
الْحَاقَّةُ
2. Qu’est-ce que l’inévitable?
مَا الْحَاقَّةُ
3. Et qui te dira ce que c’est que l’inévitable?
وَمَا أَدْرَاكَ مَا الْحَاقَّةُ
4. Les Thamûd et les ‘Aad avaient traité de mensonge le cataclysme.
كَذَّبَتْ ثَمُودُ وَعَادٌ بِالْقَارِعَةِ
5. Quant aux Thamûd, ils furent détruits par le [bruit] excessivement fort.
فَأَمَّا ثَمُودُ فَأُهْلِكُوا بِالطَّاغِيَةِ
6. Et quant aux ‘Aad, ils furent détruits par un vent mugissant et furieux
وَأَمَّا عَادٌ فَأُهْلِكُوا بِرِيحٍ صَرْصَرٍ عَاتِيَةٍ
7. qu’[Allah] déchaîna contre eux pendant sept nuits et huit jours consécutifs; tu voyais alors les gens renversés par terre comme des souches de palmiers évidées.
سَخَّرَهَا عَلَيْهِمْ سَبْعَ لَيَالٍ وَثَمَانِيَةَ أَيَّامٍ حُسُومًا فَتَرَى الْقَوْمَ فِيهَا صَرْعَى كَأَنَّهُمْ أَعْجَازُ نَخْلٍ خَاوِيَةٍ
8. En vois-tu le moindre vestige?
فَهَلْ تَرَى لَهُم مِّن بَاقِيَةٍ
9. Pharaon et ceux qui vécurent avant lui ainsi que les Villes renversées, commirent des fautes(1).
وَجَاءَ فِرْعَوْنُ وَمَن قَبْلَهُ وَالْمُؤْتَفِكَاتُ بِالْخَاطِئَةِ
10. Ils désobéirent au Messager de leur Seigneur. Celui-ci donc, les saisit d’une façon irrésistible.
فَعَصَوْا رَسُولَ رَبِّهِمْ فَأَخَذَهُمْ أَخْذَةً رَّابِيَةً
11. C’est Nous qui, quand l’eau déborda (2), vous avons chargés sur l’Arche
إِنَّا لَمَّا طَغَى الْمَاء حَمَلْنَاكُمْ فِي الْجَارِيَةِ
12. afin d’en faire pour vous un rappel que toute oreille fidèle conserve.
لِنَجْعَلَهَا لَكُمْ تَذْكِرَةً وَتَعِيَهَا أُذُنٌ وَاعِيَةٌ
13. Puis, quand d’un seul souffle, on soufflera dans la Trompe,
فَإِذَا نُفِخَ فِي الصُّورِ نَفْخَةٌ وَاحِدَةٌ
14. et que la terre et les montagnes seront soulevées puis tassées d’un seul coup;
وَحُمِلَتِ الأَرْضُ وَالْجِبَالُ فَدُكَّتَا دَكَّةً وَاحِدَةً
15. ce jour-là alors, l’Evénement se produira,
فَيَوْمَئِذٍ وَقَعَتِ الْوَاقِعَةُ
16. et le ciel se fendra et sera fragile, ce jour-là.
وَانشَقَّتِ السَّمَاء فَهِيَ يَوْمَئِذٍ وَاهِيَةٌ
17. Et sur ses côtés [se tiendront] les Anges, tandis que huit, ce jour-là, porteront au-dessus d’eux le Trône de ton Seigneur.
وَالْمَلَكُ عَلَى أَرْجَائِهَا وَيَحْمِلُ عَرْشَ رَبِّكَ فَوْقَهُمْ يَوْمَئِذٍ ثَمَانِيَةٌ
18. Ce jour-là vous serez exposés; et rien de vous ne sera caché.
يَوْمَئِذٍ تُعْرَضُونَ لا تَخْفَى مِنكُمْ خَافِيَةٌ
19. Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main droite, il dira: «Tenez! lisez mon livre.
فَأَمَّا مَنْ أُوتِيَ كِتَابَهُ بِيَمِينِهِ فَيَقُولُ هَاؤُمُ اقْرَؤُوا كِتَابِيَهْ
20. J’étais sûr d’y trouver mon compte».
إِنِّي ظَنَنتُ أَنِّي مُلاقٍ حِسَابِيَهْ
21. Il jouira d’une vie agréable:
فَهُوَ فِي عِيشَةٍ رَّاضِيَةٍ
22. dans un Jardin haut placé
فِي جَنَّةٍ عَالِيَةٍ
23. dont les fruits sont à portée de la main.
قُطُوفُهَا دَانِيَةٌ
24. «Mangez et buvez agréablement pour ce que vous avez avancé dans les jours passés».
كُلُوا وَاشْرَبُوا هَنِيئًا بِمَا أَسْلَفْتُمْ فِي الأَيَّامِ الْخَالِيَةِ

25. Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main gauche, il dira: «Hélas pour moi! J’aurai souhaité qu’on ne m’ait pas remis mon livre,
وَأَمَّا مَنْ أُوتِيَ كِتَابَهُ بِشِمَالِهِ فَيَقُولُ يَا لَيْتَنِي لَمْ أُوتَ كِتَابِيَهْ
26. et ne pas avoir connu mon compte…
وَلَمْ أَدْرِ مَا حِسَابِيَهْ
27. Hélas, comme j’aurai souhaité que [ma première mort] fût la définitive.
يَا لَيْتَهَا كَانَتِ الْقَاضِيَةَ
28. Ma fortune ne m’a servi à rien.
مَا أَغْنَى عَنِّي مَالِيَهْ
29. Mon autorité est anéantie et m’a quitté!»
هَلَكَ عَنِّي سُلْطَانِيَهْ
30. «Saisissez-le! Puis, mettez-lui un carcan;
خُذُوهُ فَغُلُّوهُ
31. ensuite, brûlez-le dans la Fournaise;
ثُمَّ الْجَحِيمَ صَلُّوهُ
32. puis, liez-le avec une chaîne de soixante-dix coudées,
ثُمَّ فِي سِلْسِلَةٍ ذَرْعُهَا سَبْعُونَ ذِرَاعًا فَاسْلُكُوهُ
33. car il ne croyait pas en Allah, le Très Grand.
إِنَّهُ كَانَ لا يُؤْمِنُ بِاللَّهِ الْعَظِيمِ
34. et n’incitait pas à nourrir le pauvre.
وَلا يَحُضُّ عَلَى طَعَامِ الْمِسْكِينِ
35. Il n’a pour lui ici, aujourd’hui, point d’ami chaleureux [pour le protéger],
فَلَيْسَ لَهُ الْيَوْمَ هَاهُنَا حَمِيمٌ
36. ni d’autre nourriture que du pus,
وَلا طَعَامٌ إِلاَّ مِنْ غِسْلِينٍ
37. que seuls les fautifs mangeront».
لا يَأْكُلُهُ إِلاَّ الْخَاطِؤُونَ
38. Mais non… Je jure par ce que vous voyez,
فَلا أُقْسِمُ بِمَا تُبْصِرُونَ
39. ainsi que par ce que vous ne voyez pas,
وَمَا لا تُبْصِرُونَ
40. que ceci [le Coran] est la parole d’un noble Messager (3),
إِنَّهُ لَقَوْلُ رَسُولٍ كَرِيمٍ
41. et que ce n’est pas la parole d’un poète; mais vous ne croyez que très peu,
وَمَا هُوَ بِقَوْلِ شَاعِرٍ قَلِيلا مَا تُؤْمِنُونَ
42. ni la parole d’un devin, mais vous vous rappelez bien peu.
وَلا بِقَوْلِ كَاهِنٍ قَلِيلا مَا تَذَكَّرُونَ
43. C’est une révélation du Seigneur de l’Univers.
تَنزِيلٌ مِّن رَّبِّ الْعَالَمِينَ
44. Et s’il avait forgé quelques paroles qu’ils Nous avait attribuées,
وَلَوْ تَقَوَّلَ عَلَيْنَا بَعْضَ الأَقَاوِيلِ
45. Nous l’aurions saisi de la main droite,
لَأَخَذْنَا مِنْهُ بِالْيَمِينِ
46. ensuite, Nous lui aurions tranché l’aorte.
ثُمَّ لَقَطَعْنَا مِنْهُ الْوَتِينَ
47. Et nul d’entre vous n’aurait pu lui servir de rempart.
فَمَا مِنكُم مِّنْ أَحَدٍ عَنْهُ حَاجِزِينَ
48. C’est en vérité un rappel pour les pieux.
وَإِنَّهُ لَتَذْكِرَةٌ لِّلْمُتَّقِينَ
49. Et Nous savons qu’il y a parmi vous qui le traitent de menteur;
وَإِنَّا لَنَعْلَمُ أَنَّ مِنكُم مُّكَذِّبِينَ
50. mais en vérité, ce sera un sujet de regret pour les mécréants,
وَإِنَّهُ لَحَسْرَةٌ عَلَى الْكَافِرِينَ
51. c’est là la véritable certitude.
وَإِنَّهُ لَحَقُّ الْيَقِينِ
52. Glorifie donc le nom de ton Seigneur, le Très Grand!
فَسَبِّحْ بِاسْمِ رَبِّكَ الْعَظِيمِ


(1) Les villes renversées: les villes du peuple de Lot, Sodome et Gomorrhe.
(2)Quand l’eau déborda: l’eau du Déluge du temps de Noé.
(3)Noble Messager: Il s’agit de Muhammad transmetteur du Message divin.

 

Le « doute » D’Abraham

.وَإِذْ قَالَ إِبْرَاهِيمُ رَبِّ أَرِنِي كَيْفَ تُحْيِـي الْمَوْتَى قَالَ أَوَلَمْ تُؤْمِن قَالَ بَلَى وَلَـكِن لِّيَطْمَئِنَّ قَلْبِي قَالَ فَخُذْ أَرْبَعَةً مِّنَ الطَّيْرِ فَصُرْهُنَّ إِلَيْكَ ثُمَّ اجْعَلْ عَلَى كُلِّ جَبَلٍ مِّنْهُنَّ جُزْءاً ثُمَّ ادْعُهُنَّ يَأْتِينَكَ سَعْياً وَاعْلَمْ أَنَّ اللّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ

(Al-Bakara, 260)

Rappelle-toi quand Abraham dit : «Seigneur ! Montre-moi comment Tu ressuscites les morts.» – «Aurais-tu encore quelque doute à ce sujet?», lui répondit Dieu. «Non, Seigneur, reprit Abraham, c’est seulement pour apaiser mon cœur.» – «Prends donc, lui dit le Seigneur, quatre oiseaux , découpe-les et répartis-en les morceaux sur des collines différentes , puis rappelle-les, ils accourront vers toi. Souviens-toi que Dieu est Puissant et Sage.»

Un verset d’une grande importance qui explique les « mécanismes » de la foi. Dans cette histoire, Abraham, l’un des Prophètes majeurs de l’Histoire de l’Humanité sollicite une « preuve » du pouvoir de Dieu. Etait-ce un doute ? le verset indique que non, qu’Abraham était certain que Dieu pouvait ressusciter les morts. Alors pourquoi voulait-il une preuve ? pour se rassurer. Abraham savait qu’aucun raisonnement ne vaut une preuve perceptible, et voulait y accéder pour que sa foi atteigne la perfection.
Qu’était alors la réponse du Seigneur ? L’a-t-il damné ? L’a-t-il déchu de son statut de Prophète ? Non. Abraham eût sa réponse sous la forme qu’il désirait, une preuve visible et perceptible de la possibilité de la résurrection.

C’est une leçon qu’on devrait retenir avant d’essayer de faire croire aux gens que la foi est une question évidente « qui tombe sous les sens ».

Les ablution dans le coran

Il existe un verset dans le Coran ou Dieu dit comment faire les ablutions Dieu (qu’Il soit exalté) a dit

« Ô Croyants, lorsque vous vous levez pour la prière, lavez vos visages et vos mains jusqu’au coudes ; essuyez-vous les têtes et lavez-vous les pieds jusqu’aux chevilles ». (Le Coran 5/6)

Iblis, ange ou djinn? condensé de plusieurs point de vue

LA NATURE DE IBLIS

Le mystère reste entier de savoir si Iblis est un ange ou un djinn. Les commentateurs et penseurs de la Tradition classique ont maintes fois tenté de définir cet étrange personnage sans succès. Si l’exégète mu’tazilite Az-Zamakhsharî (m.1144) affirmait que Iblis n’était rien d’autre qu’un djinn, d’autres penseurs tel que le qadî shafi’ite Al-Baydawî (m.1286) tentaient de montrer qu’il avait en réalité une double nature d’ange et de djinn.

En réalité, une telle problématique se pose dans la mesure où le Coran décrit Iblis comme un être créé de feu (tout comme les djinns) tandis que le hadith décrit les anges (malâ’ika) comme des êtres de lumière. La question est de savoir pour quelles raisons et dans quelle mesure Iblis s’est senti concerné par un ordre divin explicitement donné aux anges et non aux djinns.

Beaucoup de savants ont estimé que Iblis était un djinn élevé au rang d’ange pour sa loyauté envers Dieu, sa bravoure et sa combativité. L’historien At-Tabarî (m.923) le présente dans sa Chronique comme un djinn dévoué à la cause divine qui s’est vu remettre le commandement de la terre avant l’arrivée de l’homme. Ce qui expliquerait dans une certaine mesure sa présence lors de la création de l’être humain et le fait qu’il ait été concerné par l’ordre divin de se prosterner devant lui.

D’autres penseurs ont tenté de démontrer la nécessité d’un Ordre universellement établi par Dieu concernant le statut de Ses créatures. Ils affirment que les Anges, étant des êtres impeccables, totalement dévoués à leur Seigneur, ne sauraient s’ériger contre ce dernier. Pourtant, l’exigence de cohérence établie par cet Ordre universel est telle qu’il faut tout de même admettre la nécessité de créer au sein même de la communauté des Anges une créature désobéissante, annonçant donc la peccabilité de certains d’entre eux et le début de l’humanité selon un principe dualiste.

Cette théorie, très peu développée dans la tradition classique, puise ses origines dans la théologie chrétienne où le diable apparaît comme un ange déchu. Certains penseurs classiques n’ont pas hésité à qualifier la déclaration de Iblis comme un lapsus linguae servant sa condamnation à un nouveau statut (démon), nâr signifiant le feu et nûr la lumière en référence au verset 7 de la sourate 12, Yusûf :

VII-12 : « Dieu lui dit : Qu’est-ce qui t’empêche de te prosterner, quand Je te l’ai enjoint ? – Je vaux mieux qu’Adam, dit-il, Tu m’as créé de feu / lumière, lui d’argile ».

 

Allah le Très Haut a dit : « Et lorsque nous dîmes aux Anges: « Prosternez- vous devant Adam », ils se prosternèrent, excepté ‘Iblîs (Satan) qui était du nombre des djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur. Allez- vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors qu’ ils vous sont ennemis? Quel mauvais échange pour les injustes! » (Coran, 18 : 50).

« (Allah) dit: « Qu’ est- ce qui t’ empêche de te prosterner quand Je te l’ ai commandé? » Il répondit: « Je suis meilleur que lui: Tu m’ as créé de feu, alors que Tu l’ as créé d’argile ». » (Coran, 7 : 12)

Or les Djinns sont crees de feu et les Anges de lumiere:

«Et quant au djinn, Nous l’ avions auparavant créé d’ un feu d’ une chaleur ardente.. » (Coran, 15 : 27)

«et Il a créé les djinns de la flamme d’ un feu sans fumée. » (Coran, 55 : 15).

«Et ils dirent: « Le Tout Miséricordieux s’ est donné un enfant ». Pureté à Lui! Mais ce sont plutôt des serviteurs honorés. Ils ne devancent pas Son Commandement et agissent selon Ses ordres. » (Coran, 22 : 26-27)

«Et c’ est devant Allah que se prosterne tout être vivant dans les cieux, et sur la terre; ainsi que les Anges qui ne s’ enflent pas d’ orgueil. Ils craignent leur Seigneur, au-dessus d’ eux, et font ce qui leur est commandé. » (Coran, 16 : 49-50).

Les anges ne peuvent pas désobéir à leur Maître parce qu’ils sont infaillibles et ne peuvent, de par leur nature, qu’être obéissants.,alors que Iblis avait le libre arbitre:

«Nous l’ avons guidé dans le chemin, – qu’ il soit reconnaissant ou ingrat – » (Coran, 76 :3).

Allah le Très Haut a dit : « Et lorsque nous dîmes aux Anges: « Prosternez- vous devant Adam », ils se prosternèrent, excepté ‘Iblîs (Satan) qui était du nombre des djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur. Allez- vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors qu’ ils vous sont ennemis? Quel mauvais échange pour les injustes! » (Coran, 18 : 50).

« (Allah) dit: « Qu’ est- ce qui t’ empêche de te prosterner quand Je te l’ ai commandé? » Il répondit: « Je suis meilleur que lui: Tu m’ as créé de feu, alors que Tu l’ as créé d’argile ». » (Coran, 7 : 12)

Or les Djinns sont crees de feu et les Anges de lumiere:

«Et quant au djinn, Nous l’ avions auparavant créé d’ un feu d’ une chaleur ardente.. » (Coran, 15 : 27)

«et Il a créé les djinns de la flamme d’ un feu sans fumée. » (Coran, 55 : 15).

«Et ils dirent: « Le Tout Miséricordieux s’ est donné un enfant ». Pureté à Lui! Mais ce sont plutôt des serviteurs honorés. Ils ne devancent pas Son Commandement et agissent selon Ses ordres. » (Coran, 22 : 26-27)

«Et c’ est devant Allah que se prosterne tout être vivant dans les cieux, et sur la terre; ainsi que les Anges qui ne s’ enflent pas d’ orgueil. Ils craignent leur Seigneur, au-dessus d’ eux, et font ce qui leur est commandé. » (Coran, 16 : 49-50).

Les anges ne peuvent pas désobéir à leur Maître parce qu’ils sont infaillibles et ne peuvent, de par leur nature, qu’être obéissants.,alors que Iblis avait le libre arbitre:

«Nous l’ avons guidé dans le chemin, – qu’ il soit reconnaissant ou ingrat – » (Coran, 76 :3).

 

Le Coran nous apprend qu’ils sont ailés :  » Louange à Dieu, Créateur des cieux et de la terre qui prend pour messagers les Anges, pourvus de deux, de trois ou de quatre ailes  » (S. XXXV, 1).

 

Celui qui est plus « proche de » Dieu a plus d’ailes. Dans les haggadah, les anges « lambda » ont 6 ailes, les archanges (comme Mickael et Gabriel) en ont plus. Enoch en a 36 selon l’apocryphe « ascension d’Enoch ».

 

Satan est un Ange (déchu) et qu’il a été créer de feu, et comme il n’y a rien dans le Coran qui dit que les Anges ont été créé avec de la lumière, je pense que les anges sont créer de feu, et que le hadith qui dit qu’ils sont créés de lumière c’est pour appuyer leur thèse que Satan n’est pas un ange mais un Djinn !

C’est fort possible. L’ambiguïté vient en fait du verset qui dit « ….wa kana mina aljinni… ». On a du ensuite essayer de cacher cette incompréhension (qui pourrait être une contradiction) à coup de hadiths et d’explications farfelues.  Les djinn seraient alors des « anges rebelles » et non deux espèces complètement différentes

16.50′Et c’est devant Dieu que se prosterne tout être vivant dans les cieux, et sur la terre; ainsi que les Anges qui ne s’enflent pas d’orgueil .’

« ainsi que les Anges qui ne s’enflent pas d’orgueil  » ça veux dire que certain Anges s’enfle d’orgueil ! »

un Ange déchu c’est un Ange envoyé sur terre et peut être que sur terre il peut avoir des enfant puisque ce n’est plus le paradis (?)

les Anges sont créé de feu, le feu c’est la lumière ! et il faut pas oublier qu’ibliss parle d’argile pour Adam et de feu pour lui, pourquoi n’a t’il pas parler des Anges ? c’est que c’est aussi de feu !

il y a possibilité que des anges enfreint la loi de dieu comme IBLIS Et dans le coran il y a deux autre anges déchus Harout et Marout: 2-102. Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Solayman. Alors que Solayman n’a jamais été mécréant mais bien les diables : ils enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Harout et Marout, à Babylone; mais ceux-ci n’enseignaient rien à personne, qu’ils n’aient dit d’abord : « Nous ne sommes rien qu’une tentation : ne soit pas mécréant »; ils apprennent auprès d’eux ce qui sème la désunion entre l’homme et son épouse.
Or ils ne sont capables de nuire à personne qu’avec la permission de Dieu.
Et les gens apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable.
Et ils savent, très certainement, que celui qui acquiert [ce pouvoir] n’aura aucune part dans l’au-delà.
Certes, quelle détestable marchandise pour laquelle ils ont vendu leurs âmes ! Si seulement ils savaient !

 

Il est trés claire que Iblis était un Ange, avant de devenir Djins.

18:50. Nous avons dit aux anges, « Tomber prosterné devant Adam. » Ils tombèrent prosterné, excepté Satan. Il devint un djinn, car il désobéit à l’ordre de Son Seigneur.* Le choisirez-vous, lui et ses descendants, comme seigneurs au lieu de Moi, bien qu’ils soient vos ennemis ? Quel misérable substitue !

DIEU s’adressait aux Anges uniquement, raison pour laquel iblis etait concérné

[15:28] Ton Seigneur dit aux anges : « Je vais créer un être humain de boue âgée, comme l’argile du potier.
[15:29] « Une fois que Je l’aurai parfait et soufflé en lui de Mon esprit, vous tomberez prosternés devant lui. »
[15:30] Les anges tombèrent prosternés, tous,
[15:31] excepté Iblis (Satan). Il refusa d’être avec ceux qui se prosternèrent.
[15:32] Il dit : « Ô Iblis (Satan), pourquoi n’es-tu pas avec ceux qui se prosternent ? »

quand DIEU lui avait posé cette question < >

il aurait pu dire que l’ordre etait adressé aux Anges, et qu’il n’était pas concernés.

mais aux lieu de ça, il répondit ceci :

<<[15:33] Il dit : « Je n’ai pas à me prosterner devant un être humain que Tu as créé de boue âgée, comme l’argile du
potier. »

et le fait d’étre devenu djin a cause de sa désobeissance, iblis n’avait plus sa place la haut

[15:34] Il dit : « Par conséquent, tu dois sortir ; tu es banni.

les djins ne vivent pas dans les cieux, ils sonts confinés dans ce monde, et ils ne peuvent aller aux dela de ce ciel étoilés.

37:6. Nous avons paré le ciel le plus bas avec des planètes qui ornent.*
7. Nous l’avons gardé de tout mauvais démon.
8. Ils ne peuvent pas espionner la Haute Société ; Ils sont bombardés de tous côtés.
9. Ils ont été condamnés ; ils ont encouru un éternel châtiment.
10. Si l’un d’entre eux s’aventure pour sortir hors des limites, il est frappé par un projectile de feu.

Une petite réflexion ?

le jour ou Dieu demande la prosternation devant Adam , ibliss était parmis les ange et ne s’agenouilla pas ! peut on dire qu’ibliss était un ange ?

Les djinns vivent ou vivaient ils au paradis ?

 

A l’heure actuelle, aucune réponse ne satisfait les différentes classes de pensée….

Une chose qu’un prophete de Dieu fait réaliser sous l’autorisation de Dieu ne peut être haram.

le Coran :
34:12 Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin équivaut à un mois (de marche) et le parcours du soir, un mois aussi. Et pour lui nous avons fait couler la source de cuivre. Et parmi les djinns il y en a qui travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur. Quiconque d’entre eux, cependant, déviait de Notre ordre, Nous lui faisions goûter le châtiment de la fournaise.
34:13 Ils exécutaient pour lui ce qu’il voulait : sanctuaires, statues , plateaux comme des bassin et marmites bien ancrées. « ô famille de David, oeuvrez par gratitude », alors qu’il y a peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants.

La dot dans le Coran

La dot dans le Coran

coran

La forme de la dot décrite ci-dessus dans la cinquième étape n’est pas une invention du Coran. Tout ce que le Coran a fait, c’est de la restaurer dans sa forme naturelle et originelle. Dans son style élégant inimitable, le Coran dit :

 

 

« وَآتُواْ النَّسَاء صَدُقَاتِهِنَّ نِحْلَةً… »

«Donnez aux femmes leur cadeau de mariage sans contrepartie…»

(Sourate al-Nisã’, 4 : 4)

Cela veut dire que la dot appartient exclusivement aux femmes, et c’est un cadeau qui doit être offert à elles directement, et il n’a rien à voir avec les frères ou les pères.

Dans cette courte phrase le Coran fait référence à trois points fondamentaux :

1- Tout d’abord, il a employé, pour la dot le terme « Sadoqah » qui signifie véracité et sincérité et non pas le mot « mehr ». Ainsi, la dot est un symbole de la cordialité de l’homme qui la paie. Ce point a été mentionné par un nombre de commentateurs du Saint Coran, tel que: al-Zamakh-charî, l’auteur du célèbre commentaire (Tafsîr) : « al-Kach-chãf ».

 

De même le célèbre philologue al-Rãghib al-Içfahãnî explique dans son lexique du Coran que la dot a été appelée « Sadoqah », parce que ce mot est le symbole de la sincérité de la foi.

dot

2- Deuxièmement, il est clair, d’après le verset ci-dessus, que la dot doit être payée directement à la femme, et que ses parents n’y ont pas de droit. La dot n’est pas une compensation des efforts qu’ils ont déployés pour l’éducation de leur fille.

 

3 - Troisièmement, il est clair que la dot n’est rien d’autre qu’un cadeau et un présent.

Source: Motahhari Mortadha, Traduit par al-Bostani, Les Droits de la femme en Islam, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.129-130.

L’interdiction du Taqlîd (suivi aveugle)

Dieu a condamné à plusieurs reprises le Taqlîd dans Son Livre :

 

« Ils ont pris leurs moines et leurs rabbins comme divinité en dehors d’Allah » [1]

1861 – il a été rapporté par Houdayfa (qu’Allah l’agré) et d’autres : « ils ne les adoraient pas mais lorsqu’ils leur disaient que tel chose était interdite et que tel chose était autorisée, ils les suivaient. » [authentique]

1862 – ‘Adiy ibn Hâtem [2] a dit : « je me suis dirigé vers le prophète en portant une croix autour du cou, il me dit alors : ô ‘Adiy ibn Hâtem ! retire cette amulette de ton cou !
Lorsque je suis arrivé devant lui, je l’ai entendu réciter : « Ils ont pris leur moines et leurs rabbins comme divinité en dehors d’Allah ».
Je lui est dit : Ô Messager d’Allah ! Nous ne les prenions pas comme divinité en dehors d’Allah!
Il dit : bien sûr que Si ! Ne vous autorisaient-ils pas ce qu’Allah avait interdit, et vous les suiviez dans celas, et vice et versa ?
Je répondis : oui !
Il dit : Et bien, c’est en cela votre adoration ! » [3].

1863 – al-wârath ibn Soufian nous a directement dit : Qâsim ibn Adbagh nous a directement dit : ibn Waddâh nous a directement dit : Youssouf ibn ‘Adiyy nous a directement dit : abou al-Ahwass nous a directement dit : d’après Atâ ibn Saïb : d’après abî al Bakhtaliyy au sujet de la parole d’Allah ta’âla : « Ils ont pris leurs moines et leurs rabbins comme divinité en dehors d’Allah », il a dit :
« S’ils leur avaient demandé de les adorer en dehors d’Allah ils ne l’auraient pas fait, par contre, ils leur ont donné un ordre en déclarant licite ce qu‘Allah avait déclaré illicite et illicite ce que Allah avait déclaré licite, ils ont obéi et c’est là que se trouve leur adoration. » [4]

1864 – Qâsim ibn Adbagh a dit : ibn Waddâh nous a directement dit : Mousa bni mou’awiya nous a directement dit : Wakî’ nous a directement dit : Soufian et A’mach nous ont tous deux directement dit : d’après Habîb ibn abî Thâbit : d’après abî al Bakhtaliyy qui a dit : Houdayfa a été interrogé au sujet du verset : « Ils ont pris leur moines et leurs rabbins comme divinité en dehors d’Allah », est ce qu’ils les adoraient réellement? Il répondit : « Non, ils leur rendaient le licite illicite et eux faisaient de même, et ils leur rendaient l’illicite licite et eux faisaient de même. ».
Et Allah a dit :

« Et c’ est ainsi que Nous n’ avons pas envoyé avant toi d’ avertisseur en une cité, sans que ses gens aisés n’ aient dit: « Nous avons trouvé nos ancêtres sur une religion et nous suivons leurs traces ». Il dit: « Même si je viens à vous avec une meilleure direction que celle sur laquelle vous avez trouvé vos ancêtres? » » [5]

il leur a interdit de copier leurs ancêtres et leur a demandé d’accepter la guidée. Ils ont répondu :

« Nous ne croyons pas au message avec lequel vous êtes envoyés »[6]

Et de la même manière, Allah a dit :

«Les pires des bêtes auprès d’Allah, sont, (en vérité,) les sourds-muets qui ne raisonnent pas. »[7], et il a dit :

« Quand les meneurs désavoueront les suiveurs à la vue du châtiment, les liens entre eux seront bien brisés ! Et les suiveurs diront: « Ah! Si un retour nous était possible! Alors nous les désavouerions comme ils nous ont désavoués! » – Ainsi Allah leur montra leurs actions; source de remords pour eux; mais ils ne pourront pas sortir du Feu. » [8]

Allah a dit en dénigrant les mécréants :

« Quand il dit à son père et à son peuple: « Que sont ces statues auxquelles vous vous attachez? » ils dirent: « Nous avons trouvé nos ancêtres les adorant ». »[9]

Et il a dit :

« Et ils dirent: « Seigneur, nous avons obéi à nos chefs et à nos grands. C’est donc eux qui nous ont égarés du Sentier. » [10]

Le coran est plein d ‘exemples comme cela au sujet de l’interdiction de copier les pères et les meneurs.

Les savants se sont donc appuyés sur ce verset pour rendre l’imitation interdite. Et le fait que ce verset vise des gens qui ont commis des actes de mécréance n’affaiblit en rien l’argumentation, car la comparaison ne se fait pas au niveau de la croyance des uns ou de la mécréance des autres mais la comparaison se situe plutôt entre les deux imitations que l’imitateur a fait sans preuve. Une personne qui imite et commet un acte de mécréance, ou bien une personne qui imite et commet un pêché, ou bien une autre qui imite dans un domaine qui concerne une affaire de ce monde puis se trompe de direction, chacun d’entre eux sera blâmé parce qu’ils ont copié sans preuve, car toutes ces imitations se ressemblent, même si la gravité de leurs conséquences diffèrent d’une personne à l’autre.

1865 – […] [11]

1866 – le prophète a dit :

« « je vous ai laissé deux choses, si vous vous y accrochez, vous ne vous égarerez jamais, le livre d’Allah et la Sounnah de son prophète.» [12]

12345...7


Mere pyare Tahir |
Bienvenue Chez d!j@ |
L'ECLIPSE EST COMMENCEE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | imane0989
| Cadobbmuslim
| Neturei Karta - נ...