Archives pour la catégorie Islam coraniste

Le Nombre de Râk’aa extrait du Saint-Coran présenté par l’ingénieur Adnan Rifai

 

Image de prévisualisation YouTube

Qui sont les savants selon le Coran ?

Le coran comporte 29 sourates dont le premier verset , juste après la formule « Bissmillah arahmane arahime » est introduit par une ou plusieurs  » lettres isolées « . quel est le secret des ces lettres ?
Découvrez à travers de cette vidéo un des secrets

Mohamed Talbi et l’Islam des Lumières d’aujourd’hui

À lire et à faire lire, en particulier, à tous les musulmans (respectivement, à tous les non musulmans) qui essayent de justifier leur obscurantisme (respectivement, qui essayent de dénigrer l’Islam) en se basant, soi-disant, sur une interprétation de tel ou tel verset du Coran.

 

619204a3cd562cb9bf591c8814451fcf.jpeg

 

Les arabophones sont invités à trouver sur le lien suivant :

https://www.youtube.com/watch?v=D2X1KPUXs_I

une Vidéo-Lumière, enregistrement de la célèbre émission « قهوة عربي», de la chaîne  EL WATANIYA 1 (l’équivalent de Franc 2 en Tunisie), consacrée la semaine écoulée au Professeur Mohamed Talbi, diffusée ce dimanche 12 avril 2015 et abordant, sans langue de bois, ni faux-fuyants,  le problème de l’alcool, l’héritage, la violence, la sexualité (y compris l’homosexualité, l’adultère, la prostitution), la lapidation,… dans le Coran.

Au cours de cette émission,  le  Professeur Talbi montre, preuve à l’appui, entre autres,  que, dans le Coran, ni l’alcool, ni l’homosexualité ne sont « haram » ( = interdits), que la lapidation n’est pas « halal » (= permise) et, qu’aujourd’hui, le Coran n’est pas contre l’égalité des hommes et des femmes devant l’héritage, c’est-à-dire la vieille  règle selon laquelle la part de la femme, dans l’héritage, est égale à la moitié de celle de l’homme est désuète et périmée.

Il montre aussi, tout au long de l’émission, que  la Sharia, qui est une œuvre humaine, et les oulémas (= savants) obscurantistes ont très souvent fait dire au Coran et à Dieu ce qu’ils n’ont jamais dit.

Salah HORCHANI

Mohamed Talbi – Le Coran & Alcool, héritage, violence et sexualité

Interview de Mohamed Talbi (Watania1) diffusée le 12 avril 2015:

Que dit le Coran sur l’alcool, la sexualité (prostitution, homosexualité etc…), l’héritage et la place de la Femme, l’extrémisme et la violence.

 

Pas de Lapidation dans le Coran

Pourquoi faut il rejeter la Sunna des humains

 

(17:73) : « Ils ont failli te détourner de ce que Nous t’avions révélé, [dans l'espoir] qu’à la place de ceci, tu inventes quelque chose d’autre et (l’imputes) à Nous. Et alors, ils t’auraient pris pour ami intime. Et si Nous ne t’avions pas raffermi, tu aurais bien failli t’incliner quelque peu vers eux Alors, Nous t’aurions certes fait goûter le double [supplice] de la vie et le double [supplice] de la mort; et ensuite tu n’aurais pas trouvé de secoureur contre Nous. »
(69:43,46) : « C’est une révélation du Seigneur de l’Univers. Et s’il avait forgé quelques paroles qu’ils Nous avait attribuées, Nous l’aurions saisi de la main droite, ensuite, Nous lui aurions tranché l’aorte. »
(6:114) : « Chercherai-je un autre juge qu’Allah, alors que c’est Lui qui a fait descendre vers vous ce Livre bien exposé ? Ceux auxquels Nous avons donné le Livre savent qu’il est descendu avec la vérité venant de ton Seigneur. Ne sois donc point du nombre de ceux qui doutent. »
(4:105) : « Nous avons fait descendre vers toi le Livre avec la vérité, pour que tu juges entre les gens. selon ce que Allah t’a appris. Et ne te fais pas l’avocat des traîtres. »
(6:38) : « Nous n’avons rien omis d’écrire dans le Livre. »
(17:12) : « Et Nous avons expliqué toute chose d’une manière détaillée. »
(6:112,113) : « Nous avons permis aux ennemies de chaque prophètes, diables parmi les humains et les djinns de s’inspirer les uns aux autres des paroles enjolivés, afin de tromper. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l’auraient pas fait. Laisse-les donc avec ce qu’ils fabriquent Et pour que les coeurs de ceux qui ne croient pas à l’au-delà se penchent vers elles , qu’ils les agréent, et qu’ils montrent ainsi leurs réel conviction »
(31:6) : « Et, parmi les humains, il est quelqu’un qui, dénué de science, achète de plaisants hadiths pour égarer hors du chemin d’Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant. »
(2:8,10) « Parmi les gens, il y a ceux qui disent : « Nous croyons en Allah et au Jour dernier ! » Tandis qu’en fait, ils n’y croient pas. Ils cherchent à tromper Allah et les croyants; mais ils ne trompent qu’eux-mêmes, et ils ne s’en rendent pas comptent. Il y a dans leurs coeurs une maladie (de doute et d’hypocrisie), et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti »

L’érudit coraniste Mohamed Talbi : Le Coran n’interdit ni l’alcool, ni la prostitution, ni l’homosexualité

 

L’islamologue tunisien Mohamed Talbi a présenté son opinion sur l’islam dans une interview sur la Première chaîne de la télévision tunisienne. Talbi déclare qu’aucun verset coranique n’interdit la consommation d’alcool, la prostitution ou l’homosexualité, soulignant : « prévention ne signifie pas interdiction ».

Talbi, qui se définit comme « musulman coranique », précise aussi que l’allégation selon laquelle le prophète Mahomet était illettré est « la plus grande de toutes les farces ». L’interview a été diffusée le 15 avril 2015. Extraits :

Mohamed Talbi : Le problème est que la nation islamique s’est divisée en communautés qui s’entretuent et s’accusent mutuellement d’hérésie.

La charia – ou plutôt, les charias – divisent, alors que le Coran unit. Aussi, je ne souscris à aucune charia quelle qu’elle soit – chiite, sunnite ou autre. Je suis un musulman coranique, et c’est tout. Je respecte le Coran, et rien d’autre.

Tout hadith compatible avec le Coran est un hadith authentique ; peu importe à qui il est attribué. Selon le même principe, tout hadith qui contredit le Coran fait dire des mensonges au prophète Mahomet. Plus un hadith s’éloigne du prophète Mahomet, plus il se répand à grande vitesse, tel un virus.

Seul le Coran est obligatoire. Tout ce qui n’est pas le Coran est l’œuvre de l’homme, et non obligatoire. Seul Allah peut interdire des choses. Quiconque, autre qu’Allah, interdit quoi que ce soit, est un polythéiste.

Journaliste : Quelle est la base de votre affirmation selon laquelle l’alcool n’est pas interdit ? Quelle est la source coranique de cette affirmation ?

Mohamed Talbi : De nombreux versets du Coran traitent de l’alcool. Je les ai cités et traités dans mes écrits.

Journaliste : Mais ils ont été abrogés, et en conséquence, l’alcool a été considéré comme une « souillure et une œuvre de Satan, qu’il faut éviter ».

Mohamed Talbi : Quand je vous dis  « Evitez de fumer », cela signifie-t-il que fumer est interdit par le Coran ? Une consommation excessive d’alcool, au point d’en perdre la raison, est une « souillure et une œuvre de Satan ».

Journaliste : Qu’en est-il de la prostitution ?

Mohamed Talbi : Montrez-moi un seul verset coranique qui interdit la prostitution. Les fidèles d’Allah ont le droit d’empêcher des choses nocives. Prévenir n’est pas interdire.

Journaliste : L’interdiction de l’homosexualité n’est pas mentionnée dans le Coran.

Mohamed Talbi : Exact.

Journaliste : Cela signifie-t-il que l’homosexualité est halal [autorisée] ? Nous savons que Dieu a puni le peuple de Sodome.

Mohamed Talbi : Je crois qu’en gardant le silence à ce propos, Allah a laissé la question de l’homosexualité aux mains des fidèles, qui peuvent décider de l’interdire ou non. Concernant la loi de l’héritage, Allah, dans Sa sagesse, a vu le genre de société qui a reçu le Coran. Dans cette société, la femme n’était rien d’autre qu’un objet sexuel.

Journaliste : Ce n’est pas vrai. Khadija possédait un commerce. Le prophète Mahomet était employé par elle, au début.

Mohamed Talbi : Khadija avait un commerce, mais que faisait la société dans laquelle elle vivait aux femmes ? Les bébés-filles étaient enterrées vivantes, uniquement parce qu’elles étaient de sexe féminin et [considérées] comme bonnes à rien.

Allah a accordé aux femmes une part d’héritage, en adéquation avec la nature de leur société. L’approche coranique consiste à améliorer le statut des femmes. Par conséquent, nous pouvons continuer à améliorer le statut des femmes encore, et encore, jusqu’à aboutir à l’égalité totale entre hommes et femmes.

Journaliste : Nous savons tous que le prophète Mahomet était un homme illettré.

Mohamed Talbi : Il était quoi ?

Journaliste : C’était un illettré. Cela vous fait rire ? Pensez-vous que le Prophète savait lire et écrire ?

Mohamed Talbi : Par Dieu, c’est la plus grande de toutes les farces.

Journaliste : C’est ce qu’on nous enseigne et ce qu’on enseigne à nos enfants.

Mohamed Talbi : C’est la plus grande catastrophe de toutes.

Journaliste : Comment cela ?

Mohamed Talbi : Savez-vous ce qu’ils disent sur la compilation du Coran ?

Journaliste : Que disent-ils ?

Mohamed Talbi : Ils disent qu’étant donné que le prophète Mahomet ne savait ni lire ni écrire… Ils ont compris qu’« illettré » signifiait qu’il ne savait ni lire ni écrire. Ils lui ont attribué un hadith disant : « Nous sommes une nation illettrée qui ne sait ni lire ni écrire ». La conclusion à laquelle ils sont arrivés est que nous devons rester une nation illettrée qui ne sait ni lire ni écrire.

Journaliste : Vous pensez que le Prophète savait lire et écrire ?

Mohamed Talbi : Evidemment. Le Prophète a écrit le Coran sur un morceau de parchemin. Chez lui, il gardait une copie écrite du Coran, qu’il a laissée à son épouse Hafsa. Aicha avait une copie du Coran. Hafsa aussi. D’où venaient-elles ? Venaient-elles de la poubelle, comme le disent les savants de l’islam ?

Apparemment, le Seigneur aurait dit aux savants de l’islam que le prophète Mahomet aurait fouillé dans les poubelles, trouvé un morceau d’os, de cuir ou de pierre, et dit à un passant : « Viens, et écris le verset sur cette omoplate pour moi », et ensuite, il l’aurait jeté quelque part chez lui. Sa maison était remplie de détritus putrides. Est-ce que cela a un sens ?

Ils disent que quand Othman [troisième Calife de l’islam] a pris le pouvoir, il a rassemblé tous ces déchets, et de cet assemblage a émergé le Coran…

Si vous entriez dans une mosquée sunnite, et placiez une bombe qui tuerait tout le monde, vous n’iriez pas au Paradis, n’est-ce pas ?

Journaliste : Exact.

Mohamed Talbi : Mais si vous vous faites exploser dans une mosquée, et tuez des chiites, ils vous disent : « Jeune homme, quand tu te fais exploser, détends-toi. Dès que tu fermeras les yeux, tu verras 1 000 vierges aux yeux noirs, qui t’attendent au Paradis. » Pourquoi ne le ferait-il pas ? « Que fais-je ici ? », dira-t-il.

Le mariage

« Mariez les célibataires qui sont parmi vous, ainsi que les honnêtes parmi vos esclaves, hommes et femmes. S’ils sont pauvres, Dieu les enrichira par sa faveur » (An-Nour, 32). Dieu les enrichira par sa faveur !

Il faut faciliter les conditions, réduire les entraves du mariage et essayer de donner à la jeune fille et au jeune homme la liberté de se marier et de vivre ensemble à leur guise. Ils pourraient opter pour la location d’une chambre pour y vivre avant de finir leurs études, par exemple, et sous des conditions bien déterminées. Ils pourraient, par exemple, vivre chez leurs parents dans le cas où ces derniers l’acceptent (?). Ils pourraient se contenter de tout endroit qui correspondrait à leurs possibilités. De la sorte, en allégeant les conditions de la vie conjugale, en améliorant les traditions liées au mariage et en apaisant les exigences peu réalistes et peu humaines qu’on impose au candidat accepté par la fille, le mariage pourrait devenir beaucoup plus facile.

N’oublions pas une chose importante, la richesse arrive bien plus souvent au moment et après le mariage, pas avant. Alors l’argument qui consiste à dire qu’il faut avoir au préalable une superbe situation financière est irrecevable.
Attention: je ne justifie pas le manque de bonne volonté de certains hommes pour offrir une fête de mariage digne de ce nom. Mais j’appelle seulement à ne pas exagérer dans la définition des conditions superflues du mariages.

Les savants en Islam selon le Coran

 

Coran 3:79 Il ne conviendrait pas à un être humain à qui Dieu a donné le Livre, la Compréhension et la Prophétie, de dire ensuite aux gens : « Soyez mes adorateurs, à l’exclusion de Dieu »; mais au contraire, [il devra dire] : « Devenez des savants, obéissant au Seigneur, puisque vous enseignez le Livre et vous l’étudiez ».

La croissance du cerveau

Les scientifiques ont découvert récemment que la croissance du cerveau ne s’arrête pas à l’âge de 21 ans mais elle continue au delà jusqu’à l’âge de quarante ans, c’est-à-dire que le développement humain ne se complète qu’à l’âge de 40 ans ; cela étant indiqué par le Coran dans le verset : (15. puis quand il atteint ses pleines forces et atteint quarante ans, il dit : « Ô Seigneur! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu m’as comblé « .) [AL-AHQAF : 15], Gloire à Allah ! Qui en a informé alors le Prophète (paix et bénédiction soient sur lui) de ce fait scientifique ?si ce n’est que la révélation d’ALLAH.

12345...8


Mere pyare Tahir |
Bienvenue Chez d!j@ |
L'ECLIPSE EST COMMENCEE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | imane0989
| Cadobbmuslim
| Neturei Karta - נ...