La chute du Califat Ottoman

Ce qui suit est la traduction de la lettre concernant le sionisme écrite en 1911 par le Sultan ottoman,  Abdulhamid Khan au Sheikh Soufi Shadhili, Muhammad Efendi Abu Shamat:

Au nom d’Allah le Compatissant, le Miséricordieux!
Qu’Allah, le Seigneur des mondes, soit loué. Que la paix et les bénédictions soient sur Prophète, le messager du Seigneur du monde. Je m’adresse au sheikh respecté de la tariqa Shazili Mohammad Efendi Abu Shamat, le guérisseur des âmes et l’illumineur des coeurs, l’homme remarquable de son temps. Après les salutations je veux dire que j’ai reçu votre message le 22 mai et je remercie Allah que vous soyez en bonne santé. Mon Seigneur, Allah Tout-Puissant, étant à mon aide, je consacre des jours et des nuits à la récitation des wirds et je vous demande de toujours vous rappeler de moi dans vos prières. Laissez-moi partager avec vous et avec les gens de lucidité et d’esprit, mes soucis dans le respect d’une question très importante:

J’ai quitté le poste du dirigeant du Caliphat seulement à cause des obstacles et des menaces qui provenaient des gens qui se font appeller ‘ les Jeunes Turcs. ‘ Le Parti de l’Unité et du Progrès insiste d’une manière obsédante sur mon accord pour former un état juif national sur la terre sacrée de la Palestine. Mais malgré leur entêtement je l’ai toujours fortement refusé. Vers la fin ils m’ont offert 150 milions de livres anglaises en or, mais de nouveau j’ai refusé et je leur ai dit la chose suivante. ‘ Si vous m’offrez tout l’or du monde en l’ajoutant à vos 150 milions, je ne consentirai pas à vous donner la terre. J’ai servi l’Islam et les gens de Muhammad, paix et bénédictions sur lui, pendant plus de 30 ans et je ne serai pas le nuage de l’histoire Islamique, l’histoire de mes pères et grands-pères, des sultans ottomans et les califes.

Après mon refus définitif, ils ont décidé de m’enlever du pouvoir et après cela ils m’ont dit qu’ils me transporteraient à Salonique et j’ai dû démissionner. Je loue mon bienfaiteur qui ne m’a pas laissé apporter la honte sur l’état ottoman et le monde Islamique. Je veux m’y arrêter. Je loue le Tout-puissant de nouveau et finis ma lettre. J’embrasse vos mains nobles et espère que vous ne refuserez pas mon respect pour vous. Saluez tous nos frères et amis, Oh, mon excellent maître. Pardonnez-moi pour une si longue lettre mais j’ai voulu que vous soyez informés. Paix, bénédictions et miséricorde d’Allah sur vous.

Le Gardien des croyants, Abdulhamid ibn Abdulmajid.
29 Ramadan 1329.
Le 22 septembre 1911

0 commentaire à “La chute du Califat Ottoman”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Mere pyare Tahir |
Bienvenue Chez d!j@ |
L'ECLIPSE EST COMMENCEE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | imane0989
| Cadobbmuslim
| Neturei Karta - נ...