leport du voile est-il exigé par le Coran Mohamed Talbi

Que dit le Coran ?

Que dit le Coran sur le voile ? Rien. Mais strictement rien. Nulle part, il n’est question de la tête de la femme. Le mot « cheveux » (sha’ar) n’y existe tout simplement pas. Dieu ne dit ni de les couvrir ni de les découvrir. Ce n’est pas Sa préoccupation principale, et Il ne fit pas descendre le Coran pour apprendre aux gens comment se vêtir. Le terme ash’âr, pluriel de sha’ar, n’y intervient qu’une seule fois (XVI : 80) pour désigner le poil de certains animaux domestiques. Rien, donc, dans le Coran, ne dit aux femmes explicitement de se couvrir les cheveux.

Le terme voile, dans le sens qu’on lui donne aujourd’hui, ne fait pas partie du vocabulaire coranique. Le voile est une création de la charia. Le Coran emploie trois termes que l’on a interprétés, à notre sens, d’une façon abusive dans le sens de voile : hijâb ; jilbâb ; khimâr.

Voici les premiers textes, qui concernent les épouses du Prophète exclusivement :

« Croyants ! n’entrez pas dans les appartements du Prophète, sauf si vous êtes invités à un repas, sans être là à en attendre la cuisson. Si vous êtes invités, entrez. Le repas terminé, retirez-vous, ne vous attardez pas à converser familièrement. Cela importune le Prophète, et il a honte de vous le manifester. Mais Dieu n’a pas honte de la Vérité. Si vous demandez quelque chose à ses épouses, faites-le derrière une tenture (hijâb) : c’est plus pur pour vos cœurs et pour les leurs. Il n’est pas convenable pour vous d’importuner le Messager de Dieu, ou de vous marier avec ses épouses après lui. Cela, jamais ! Cela, auprès de Dieu, serait une grave offense. Du reste, que vous manifestiez quelque chose, ou que vous le cachiez, Dieu est, de toute chose, omniscient. Nul blâme pour elles en ce qui concerne leurs pères, fils, frères, fils de leurs frères, fils de leurs sœurs, leurs servantes ou leurs esclaves. Et qu’elles craignent Dieu, Dieu qui de toute chose est témoin » (Coran XXXIII : 53-55).

À propos de la descente de ce verset, des commentateurs rapportent cette anecdote, qu’il faut situer en mai 627, après la bataille d’Al-Khandaq : un jour, le Prophète était assis avec Aïcha (614-678) à ses côtés. Le chef des Ghatafân, qui avait participé aux côtés des Mecquois au siège de Médine deux mois plus tôt, fit brusquement irruption dans sa chambre. C’était la coutume et le Prophète en souffrait sans oser se plaindre. Aïcha avait alors 13 ans. Elle était une adolescente, une ravissante rousse. Ébloui par sa beauté, le chef des Ghatafân, selon l’usage courant, fit au Prophète une proposition d’échange avec son épouse qui, dit-il, était la plus belle créature du monde. À Médine, on spéculait alors sur sa mort pour se partager ses épouses. Aïcha fut accusée d’adultère d’adultère et l’on jasait dans la ville. C’était trop. Il fallait mettre fin aux atteintes à l’honneur du Prophète et soustraire ses femmes aux convoitises dont elles étaient ouvertement l’objet. Le vase était déjà plein. Il déborda, et ce fut la descente du verset susmentionné, dit du hijâb, qu’il faut situer dans son contexte historique et social.

Quelque temps après, dans la même sourate, un verset vint fixer, pour les femmes en général, y compris les épouses du Prophète, quelques règles de décence dans leur tenue vestimentaire hors du foyer, vu les conditions de vie à Médine :

« Ceux qui offensent Dieu et Son Messager, Dieu les maudit ici-bas et dans l’au-delà, et leur a préparé un châtiment humiliant. Ceux qui offensent les croyants et les croyantes, pour des méfaits qu’ils n’ont pas commis, ils se rendent coupable d’une calomnie et d’un péché avéré. Prophète ! dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de rapprocher sur elles une partie de leur mante (yudnîna ‘alayhinna min jalâbîbihinna). Cela est plus sûr pour qu’on les reconnaisse. De la sorte, on ne les offensera pas. Et Dieu est Pardon et Miséricorde. S’ils ne cessent pas – les hypocrites, ceux dont les cœurs sont malades et ceux qui propagent des rumeurs à Médine –, nous t’inviterons alors à sévir contre eux, et ils ne t’y voisineront pas longtemps. Ils sont maudits. Partout où on les attrape, on s’en empare, et on les met à mort sans pitié. » (Coran XXXIII : 57-61).

Il faut penser que ces mesures et ces menaces de sévir contre les dépravés de Médine n’avaient pas suffi pour moraliser les mœurs dans la ville, car les recommandations de décence furent reprises quelque temps plus tard dans la sourate Al-Nûr (« La Lumière ») :

« Dis aux croyants de retenir leurs regards et de préserver leur sexe. Ils n’en sont que plus purs ainsi, et Dieu est bien informé de leurs agissements. Dis aussi aux croyantes de

retenir leurs regards, de préserver leur sexe, de n’exhiber de leur beauté que ce qui habituellement en apparaît, et de rabattre leurs voiles sur leurs décolletés (li-yadhribna bikhumûrihinna ‘alâ juyûbihinna). Qu’elles n’exhibent leur beauté que devant leur époux, leur père, beau-père, fils, beau-fils, frères, neveux par les frères ou les sœurs, leurs servantes, leurs esclaves, parmi les hommes, aux gens de leur maison non sujets à suspicion, et aux enfants qui n’ont pas encore découvert l’intimité des femmes. Qu’elles ne claquent pas des pieds pour attirer l’attention sur leurs beautés cachées. Revenez tous à Dieu – croyants ! – pour espérer être parmi les heureux » (Coran XXIV : 30-31).

Pas un mot dans ces textes ne concerne la coiffure de la femme. Le Coran ne parle pas du voile.

Par Mohamed Talbi

 

Pour compléter, l’ordre divin pour se couvrir les cheveux n’est explicite nulle part,

d’ailleurs.. se couvrir quoi avec le voile ? est ce qu’il faut se couvrir avec un voile stricte sur les cheveux comme on le fait en Iran, ou toute la femme comme c’est le cas en Afghanistan ou en Arabie ? ou alors faut il couvrir les cheveux avec un leger voile comme c’est le cas en Indonésie ou en Mauritanie ? ou ne pas se couvrir du tout ? celà n’est-il pas plutôt culturel que purement religieux ?
le concept de 3awra n’est défini nul part dans le Coran, à dessein à mon sens, car Dieu fait justement confiance à la capacité de raisonnement des êtres humains et à leurs qualités d’adaptation aux evolutions selon l’endroit et le temps ou ils vivent..

le verset en arabe :
leport du voile est-il exigé par le Coran Mohamed Talbi dans Islam coraniste 33_59

19 commentaires à “leport du voile est-il exigé par le Coran Mohamed Talbi”


  1. 0 MAV CACHAREL 8 mar 2009 à 18:12

    Bonjour, le probleme musulmun m’a toujours interppelé.j’ai juste une petite question à vous poser, c’est que mohamed est d’accord avec tout ce que Jesus a dit tels que JESUS reviendra juger les vivants et les morts, et JESUS pour lui c’est un prophete, et en suite il demande aux musulmuns de respecter les prophetes de DIEU.Mais pourquoi dit il encore que JESUS N’est pas le fils de DIEU alors que tous les grands prophetes de la bible reconnaissent que JESSUS LE FILS viendra. Pour plus d’explication je vous conseil de lire ESAIE 53 pour n’en citer que ce verset vous comprendrez qu’il y’a contradiction chez les musulmuns.merci que DIEU vous benisse

  2. 1 garbi 9 fév 2010 à 14:31

    Jesus n’est pas un messager mais un messie dans car dans le Coran Jésus est appelé le messie. Le mot revient dans 5 versets et peut-être 6 : 4.171 , 4.172 , 5.17 , 5.72, 5.75.

    Le verset 3.45 semble aussi le dire, bien que cela ne soit pas toujours traduit ainsi en français.

    A chaque fois, c’est aussi l’occasion de rappeler que Jésus n’est pas le fils de Dieu, par exemple :

    * 4.171. ô gens du Livre (Chrétiens), n’exagérez pas dans votre religion, et ne dites d’Allah que la vérité. Le messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un Messager d’Allah, Sa parole qu’Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas “Trois”. Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allah n’est qu’un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C’est à Lui qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur

  3. 2 lamine 23 juil 2010 à 1:37

    il faut s’argumenter aussi des hadiths non

  4. 3 hindaoui 18 fév 2011 à 20:42

    On voit que dieu s’occupe personnellement des épouses de son prophète et surtout de AÏCHA(13ans).Il est jaloux, très jaloux le barbu du ciel, aussi jaloux que son prophète. Un vrai délire divin.Il est évident qu’il y a beaucoup à nettoyer dans le coran, comme « thou el karnéïne ».Il faut un carchere puissant d’une puissance de 14 sièclesMC².

  5. 4 Fairouz boudali 13 juin 2011 à 22:31

    Si vous lisez cette nouvelle compréhension du Coran ,dans ce lien, vous verrez que le voile n’est pas obligatoire dans l’islam
    lumieredieu.blogspot.com

  6. 5 tounsi 29 juin 2011 à 18:46

    Message pour hindaoui:

    Selon quel critère tu veux nettoyer ?
    Donnes-moi juste un critère objectif et (ou) mesurable pour nettoyer (contradiction avec la science, offense aux droits des hommes, refus de l’autre, non adaptation à notre époque…etc…). Je te laisse le choix, mais merci de bien réfléchir avant de se lancer, et de bien fonder l’argumentation avec les versets inculpés…
    « Tout inculpé a le droit d’être présumé innocent tant qu’il n’est pas déclaré coupable ».
    Merci.

  7. 6 kone 14 sept 2011 à 15:05

    j’ai juste quelques questions à savoir: qui interprète les versets du coran ? sur qui le musulman prend exemple ? les versets du coran sont descendus sur qui ? ALLAH (swt) dit dans le saint coran : en ce messager vous avez le meilleur des exemples…

  8. 7 Ben lasseur 16 oct 2011 à 2:10

    Heureusement qu il y a des intellectuelles comme Mohamed talbi pour rappeler certaines evidences. Mon reve serait de le remercier pour Tout ses ecrit ses empruntes indellibile dans l histoire. C est un Grand homme et il merite le respect. La Tunisie se bat pour la liberté mais cette liberté meme la femme et surtout elle y a droit! Elle s est battu pour ca ! Ne reculons pas ! La femme n est pas que l image maternelle, s est une personne qui a doit s exprimer et arrêter de se voiler la face! De se cacher!

  9. 8 Musulmane 10 avr 2012 à 2:39

    Bonsoir Monsieur Mohamed Talbi , c’est pour la première fois que je lis l’un de vos article puisque ce dernier est une ébauche concernant le port du voile et je suis musulmane donc je me dois de le commenter .
    Il s’avert que vous avez mal interprété la aya suivante « li-yadhribna bikhumûrihinna ‘alâ juyûbihinna  » puisque en arabe dans le dictionnaire si vous cherchez bien , vous allez trouver que  » khumûrihinna  » ou encore  » alkhumar  » est toute chose qui permet de couvrir la tête et donc  » ach’ar  » puisqu’il est en relation directe avec la tête . Encore  » juyubihinna  » c’est la tête ou le cerveau ( cela revient au même ) donc le verset est claire et net concernant le fait de se couvrir la tête avec un voile.
    Alors cela dit , d’un autre coté les femmes dans le temps de notre prophète sws portaient des habits qui étaient longs avec des manches longues donc ce qui a été demander aux femmes c’est de cacher leurs cheveux pour limiter la « fitna « . et ainsi prendre exemple des femmes du prophète sws .

    Il est malheureux de voir ce genre d’interprétation du coran sans connaissances de causes .. et il est malheureux de remettre en cause différents verset du coran qui sont claire …

  10. 9 valerie mazuel 23 avr 2012 à 0:33

    bonsoir, je suis une française reconvertie à l’islam, je suis entièrement d’accord avec vous, ce n’est pas le fait de se couvrir la tête qui est important mais la décence à tous les niveaux : tenue vestimentaire, façon de marcher, le regard, la voix, les paroles etc… Tout cela, afin que la femme se fasse respecter, c’est une des grandes idées que le coran a apporté : le respect de la femme qui avant l’islam était considérée comme une marchandise. Dans notre société d’aujourd’hui, ou règne le libertinage, il y a un travail énorme à effectuer pour faire comprendre ce respect de la femme, tout une éducation à mettre en place.

  11. 10 Commencer Bourse 12 juil 2013 à 3:58

    Cette lecture m a semble trop courte, merci beaucoup pour le bon moment passe sur votre page.

  12. 11 Anonyme 8 juil 2014 à 22:22

    alors on est en france;si elles veulent vivre en france,qu’elles vivent à la française,mais qu’elles nous gonflent pas à se cacher la tronche,si non elles reviennent dans leur bled,c’est tout,et tout le monde ce portera bien
    leur culture c’est chez eux pas chez nous,point final
    ras le bol sèrieux

  13. 12 Virginie 6 juil 2015 à 10:08

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

    http://www.letudiant.fr

  14. 13 Farah 28 juil 2015 à 19:24

    Mdr c’est une blague la jespere ? Allah n’a jamais dis de caché les cheveux ? Allah n’a jamais mentionné dans le coran que le hijeb etait obligatoire ?? Alors il va faloir dabors more le coran avant de dire des bêtises parce que bisarement moi j’ai sa qui dis tout le contraire ;; Tien la cest allah qui l’a dis c’est pas un savant : 1) allah dit: « Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles, elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Al-‘Ahzâb ‘Les Coalisés’ : 59)
    2) Allah dit : « Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît – des savants précisent qu’il s’agit du visage et des mains- et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines
    3) Dans un autre hadith, Al Boukhârî rapporte, que Aicha (Allah soit satisfait d’elle) dit: « Qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines » en découpant le long et ample voile qui les couvrait pour se cacher la gorge et la poitrine en même temps que la tête.».

  15. 14 Pauline 27 mai 2016 à 16:00

    « Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures.
    Et repentez-vous tous devant Dieu, ò croyants, afin que vous récoltiez le succès. »
    Sourate 24 (An-nour), verset 31.

    Ainsi qu’au Hadîth suivant concernant le voile de la femme pubère (vis à vis des hommes ‘étrangers’), rapporté par Abou Dâwud et Al Bayhaqî :
    Aïcha (que Dieu soit satisfait d’elle), a raconté que sa sœur aînée, Asma (que Dieu l’agrée), était entrée chez le Prophète (paix et salut sur lui) portant des vêtements fins. Alors, le Prophète (paix et salut sur lui) détourna la tête et dit : « Asma, à partir du moment où elle est pubère, il ne convient plus que l’on voit de la femme autre chose que ceci, en montrant son visage et ses mains ».
    Certains savants pensent que ce Hadîth est faible, mais ce Hadîth (ou son sens) a été rapporté par d’autres voies qui le rendent authentique: par exemple, At-tabarânî dans Al-kabîr(378/143/34) et dans Al-awsat (2/230/8959)…
    Ensuite, c’était aussi la pratique des compagnons, de leurs suivants et des gens de Médine, des premières générations de musulmanes…
    Enfin, son sens est conforme au verset du Coran cité ci haut (24/31): ‘…de ne pas exhiber leurs atours hormis ce qui est visible’, la majorité des Mufassirîn (commentateurs du Coran ) dont Ibn ‘Abbâs (que Dieu l’agrée) affirment que ‘ce qui est visible’ veut dire: le visage et les deux mains.

  16. 15 Conseils Epilation 29 mai 2016 à 22:25

    Merci beaucoup pour tes articles !

  17. 16 Sarah 5 juin 2016 à 22:53

    Joli article, de bons conseils, reste plus qu’à appliquer !

  18. 17 Samantha 8 sept 2016 à 19:15

    Salam aleikoum.
    Alors moi je suis plus du coté coraniste,que sunnite, je pense que certains hadiths sont veridiques car les chaines de transmission sont sublimes mais comme rien ne prouve quil faut obligatoirement les suivre je les prend comme des livres dhistoire.il est clair que lexemple du Prophete alehi salam soit sur lui est dans le Coran meme,rien a ajouter de plus,cest sorti de sa bouche ,sil manquerait des details a la revelation il laurait dis aussi dans le Coran selon les directives d’Allah wa tala.parcontre certains coranistes sont un peu trop pacifiste, alors soit vous etes endurants et prennez le temps detudier sinon si cest trop difficile pour vous certaines obligations soyez honnetes et ne croyez pas du tout..on ne prend pas ce qui nous arrange mais ce qu’Allah wa tala a ordonner dans tout son ensemble. L’obligation du voile est clair ,arretez de tourner autour du pot et de jouer avec les mots juste pour suivre vos passions,vous critiquez les sunnites de suivre leur passion mais il y a 2 styles de sunnites ,ceux que vous citer et ceux qui sont dans l’endurance la sagesse meme si peut etre ils se trompent comme il est possible que les autres branches se trompent aussi..Allah warlam ,ne soyons pas si surs de nous ! Le contexte religieux concernant la decence est tjr la meme de nos jours,la femme est encore plus attirante qu’avant ,les hommes sont de plus en plus pervers et sans respect alors moi je porte le jilbab,je suis tranquille,respectée,mes cheveux sont un atout pour ma beauté, le mot « rabattre » cest de haut en bas, alors comment rabattre un grand voile sur nos poitrines si on ne passe pas par la tete? Ce serait ecris ‘ deposer un grand voile sur vos poitrine » ..enfin Allah warlem..je passe mon temps a etudier et les coranistes vous allez parfois trop loin je trouve dans le pacifisme..et les sunnites ça fait trop sectaire..je part du principe que lorsque des gens se permettent de vous obliger,vous dictent vos faits et gestes ce nest plus une religion ..Dieu ne dit Il pas que nous avons le libre arbitre? Ce nest pas que dans le bien et le mal,cest aussi dans notre pratique..je suis ancienne sunnite et je depuis que je ne le suis plus je decouvre pr la 1ere la beauté de ma religion,la grandeur D’Allah wa tala,Le Coran,son agencement etc je vois les miracles ..peut etre que je me trompe mais entendre que seuls les savants peuvent nous expliquer ou meme parler de la religion ça nous amene a ne plus reflechir par nous meme.Dieu na pas parler quaux savants mais a lhumanité. Si une personne vit isolée,trouve le Coran, vous pensez quelle va se dire  » il me manque un truc la » nan elle va comprendre avec son coeur ,reflechir etc.aussi je pense que les sunnites on oublier les fondamentaux..le destin et la predestination ..les hadiths on ete raporter bien apres la mort du Prophete alehi salam, si ces gens etaient morts avant ou apres sa mort..il n’y aurait pas de hadiths..et prtant cela aurait pu etre possible,quils meurt tous..donc pas de trace …que Dieu nous guide Amine.nous sommes tous freres.on cherche juste le bon chemin,le vrai,l’unique.que Dieu nous pardonne si nous sommes égarés.amine.

  19. 18 Sandra 18 oct 2017 à 12:57

    Que la paix soit avec vous, Si je fais constamment référence à une autre entité quand je cite Dieu – et maintenez à l’esprit que la profession de foi/shahada est un rite en soi, un acte d’adoration, en plus du fait qu’elle est prononcée dans les 5 prières quotidiennes/salaat (voir Coran 72:18) – j’associe de fait cette entité à Dieu. Justement, Dieu – l’Omniscient, le Plus Sage – a choisi le mot shirk/association dans le Coran en toute connaissance de cause. C’est un choix arbitraire que de ne pas considérer cela comme étant de l’association. Cette association est très explicite dans le monde musulman, p. ex. quand vous verrez le nom de Dieu affiché sur un mur dans l’écrasante majorité des cas vous verrez le nom de Mohammed affiché à côté. Ce n’est pas un hasard, qu’à une époque, en appelait les musulmans les « Mahométans ». La religion doit être vouée absolument à Dieu seul et on ne devrait faire aucune différence entre les messagers de Dieu (Coran 2:136, 2:185). Souhaitons nous faire partie de ceux qui savent ou de ceux qui sont dans l’ignorance ? [Coran 3:18] Dieu témoigne qu’il n’y a aucun dieu excepté Lui, et ainsi font les anges et ceux qui possèdent le savoir. En toute vérité et équité, Il est le dieu absolu ; il n’y a aucun dieu sinon Lui, le Tout-Puissant, le Plus Sage. Paix et bénédictions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Mere pyare Tahir |
Bienvenue Chez d!j@ |
L'ECLIPSE EST COMMENCEE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | imane0989
| Cadobbmuslim
| Neturei Karta - נ...